Randonnée hivernales en toute sécurité en montagne !

randonnée hiver

Marcher en toute sécurité en montagne en hiver !

La plupart des gens commencent à faire de la randonnée en montagne en été, mais tôt ou tard, ils s’essaient à l’hiver. Marcher en montagne en hiver peut être extrêmement gratifiant et amusant. Pour cela, il faut s’y prendre de la bonne manière. Voici quelques conseils sur la randonnée hivernale en montagne.

Montagnes en hiver

Le plus important est de ne pas sous-estimer les montagnes en hiver. Vous pensez peut-être connaître les montagnes si vous les avez gravies à plusieurs reprises en été, mais le même sommet en hiver est tout autre chose.
Ainsi, il est clair que les sentiers en été sont couverts de neige en hiver, les conditions météorologiques sont complètement différentes de celles de l’été, la température est incomparablement plus basse, l’orientation sera plus difficile. Il existe des dangers supplémentaires tels que les surplombs de neige, la glace et les risques d’avalanche. Ne vous laissez pas décourager par tout cela.
La bonne nouvelle est que les excursions en montagne en hiver sont réalisables si vous prenez le temps d’apprendre les compétences requises et d’acquérir progressivement de l’expérience.

Se mettre en forme

L’ascension de montagnes dans des conditions hivernales nécessite plus d’énergie que l’ascension en été. Il fait froid, ce qui signifie que votre corps brûle plus d’énergie juste pour rester au chaud. En outre, vous portez un poids plus important d’équipement.

Il se peut que vous deviez parcourir une plus grande distance sur une rocade hivernale ou vous frayer un chemin dans la neige profonde et dans des vents plus forts. Enfin, vous avez beaucoup moins de lumière du jour pour randonner, ce qui vous oblige à maintenir un rythme de marche adéquat pour rentrer avant la nuit.

Si vous allez régulièrement à la montagne, vous êtes probablement déjà assez en forme, mais si vous avez des ambitions hivernales, cela vaut la peine de faire un effort encore plus grand. Ajoutez quelques kilomètres supplémentaires, marchez plus vite et, idéalement, commencez à courir. Tout cela sera payant lorsque vous ferez des randonnées dans des conditions hivernales.

 

randonnée montagne

Apprendre à marcher dans des conditions hivernales

Vous devez apprendre à marcher en toute sécurité sur les pentes raides de la neige. Si les bâtons de trekking sont utiles sur une surface plate ou légèrement inclinée, sur un terrain où vous risquez de glisser et de commencer à dévaler la pente, au lieu des bâtons, vous devez utiliser un piolet et savoir comment l’utiliser.

Il sert d’appui, pour couper les marches dans la neige dure et la glace, pour créer un point d’ancrage sur la pente, et surtout pour arrêter votre chute et freiner si vous glissez sur une pente enneigée.

Lorsque la neige est dure et glacée, nous mettons des crampons à nos bottes. Ils assurent l’adhérence sur la neige dure et les surfaces gelées. L’enfoncement avec des bottes sans crampons est souvent utilisé sur la neige molle.
Utiliser correctement une hache et des crampons est une compétence de base en hiver. Il ne suffit pas de les avoir, il faut aussi savoir les utiliser.

La meilleure façon d’utiliser habilement une hache et des crampons est de les apprendre avec la pratique et l’expérience. Vous pouvez apprendre cette compétence auprès d’un ami expérimenté, d’un guide de montagne ou lors d’un cours d’hiver adapté. Considérez les livres, les articles sur Internet et les vidéos d’instruction comme un complément. Votre sécurité dépend de vos compétences, alors ne lésinez pas sur leur acquisition !

 

Soyez conscient de la météo et des conditions

Si la connaissance des prévisions météorologiques est extrêmement importante à tout moment de l’année, elle l’est doublement en montagne, en hiver. Une bonne règle souvent suivie consiste à laisser votre randonnée se dérouler pendant quelques jours après une chute de neige fraîche. La neige fraîche et profonde est difficile à traverser et augmente le risque d’avalanches. En général, la neige se dépose et durcit plus rapidement dans la seconde moitié de la saison, à partir de février, mais les conditions peuvent être bonnes ou mauvaises à tout moment de l’année.

Les conditions difficiles et le mauvais temps sont plus fréquents en hiver

Avant de vous rendre en montagne en hiver, vérifiez toujours les prévisions météorologiques et le danger actuel d’avalanche.
Habituez-vous à faire des randonnées de nuit. La journée d’hiver est courte et vous oblige souvent à commencer la randonnée avant le lever du soleil et à revenir d’une randonnée après le coucher du soleil. Cela signifie marcher dans l’obscurité. Descendre des montagnes à la tombée de la nuit est courant en hiver.

Marcher dans l’obscurité nécessite deux choses : une bonne navigation et une lampe frontale décente. Cependant, lorsque vous planifiez un itinéraire hivernal en montagne, essayez de le limiter aux heures de jour. Lors de vos premiers voyages, essayez de planifier des itinéraires plus courts que vous pourrez emprunter en plein jour. Si elle doit être plus longue, commencez-la tôt le matin.

Emportez suffisamment de nourriture et de boissons

Comme vous allez brûler plus d’énergie, vous devrez emporter plus de nourriture avec vous. Comme en été, manger peu mais souvent est le meilleur moyen d’assurer un apport régulier d’énergie à vos muscles. À l’inverse, emportez plus que ce dont vous pensez avoir besoin et mangez même si vous n’avez pas faim. Recherchez des aliments que vous pouvez manger avec des gants. Évitez les aliments qui se figent, comme les barres « snickers ».
N’oubliez pas de boire. Vous ne ressentez peut-être pas la soif, mais vous avez quand même besoin de liquides. Emportez un thermos de thé, de café ou de chocolat chaud lors de vos déplacements en hiver. Les bouteilles en aluminium fonctionnent également bien car elles gardent les boissons chaudes plus longtemps.

Kit d’avalanche

Les avalanches constituent l’un des plus grands dangers des excursions en montagne en hiver. Lorsque vous allez à la montagne en hiver, emportez un ABC avalanche. Un kit d’avalanche comprend une pelle, une sonde et un détecteur d’avalanche. N’oubliez pas qu’il ne suffit pas de l’avoir, il faut aussi savoir l’utiliser. Suivez un cours d’avalanche approprié et apprenez à utiliser l’ABC des avalanches dans la pratique.

Apportez les bons équipements d’hiver

La plupart des équipements d’été peuvent également être utilisés en hiver, mais il y a quelques exceptions importantes.

Chaussures d’hiver 

Pour les excursions en montagne en hiver, vous aurez besoin de chaussures plus rigides avec un bon bord, adaptées pour creuser des marches. Vous n’avez pas besoin de chaussures d’hiver entièrement renforcées pour l’alpinisme général. Une doublure imperméable est plus importante en hiver qu’en été.

Des crampons et une hache

Comme mentionné ci-dessus, une hache et des crampons seront essentiels pour une randonnée hivernale en toute sécurité. Choisissez une hache de la bonne longueur (55-65 cm est généralement la meilleure pour la marche) et des crampons adaptés à vos chaussures. N’achetez pas ce kit en ligne ; rendez-vous dans une papeterie réputée et profitez de son expertise. C’est une bonne idée d’engager un guide pour vos premières sorties, il vous montrera comment naviguer dans les montagnes en hiver.

Un sac à dos plus grand 

Vous transporterez plus d’affaires lors d’un voyage en hiver. Choisissez un sac d’une capacité d’environ 40-45 litres. Le sac à dos doit être confortable et pouvoir contenir tous les éléments essentiels.

Veste isolante

Les isolants en duvet ou synthétiques conviennent bien en hiver, bien que le duvet soit plus chaud et que le synthétique soit généralement moins cher et fonctionne mieux dans des conditions humides. Une veste chaude est indispensable pour les aires de repos.

Habillez-vous par couches superposées

La polaire n’est peut-être pas à la mode ces jours-ci, mais elle reste la couche intermédiaire la plus pratique pour marcher par temps froid. La vinaigrette en « oignons » est plus polyvalente qu’une seule couche épaisse.

Des vêtements imperméables

Tout aussi importants en hiver qu’en été. Des caractéristiques telles que des fermetures éclair sur toute la longueur (pantalons), un matériau plus épais et une capuche renforcée (vestes) seront utiles en hiver.

Autres articles

Au moins deux paires de gants, des lunettes de ski pour les conditions de neige venteuses, une cagoule et un bonnet en laine, une couche chaude de rechange. Emportez une trousse de premiers secours avec un équipement de base.

Kit d’avalanche

Lorsque vous allez à la montagne en hiver, assurez-vous d’avoir une pelle, une sonde et un détecteur d’avalanche. Cela vaut surtout pour les zones sujettes aux avalanches.

Julie
A propos de Julie 15 Articles
Je suis Julie, passionnée de randonnée. Je vous présente sur mon blog personnel mes excursions et mes tests de matériels. J'espère pouvoir publier chaque semaine. Je pratique le Trekking depuis l'âge de 16 ans. Désormais je fais cela avec mon mari et mes enfants que j'ai tout récemment initiés.