15 conseils pour Préparer un voyage à la Montagne !

randonnée

Préparer sa Randonnée en Montagne !

Un voyage à la montagne est toujours une expérience inoubliable, et il n’y a rien de mieux que de se trouver dans un environnement montagneux. L’air frais, le calme et la tranquillité, les vues imprenables – vous trouverez tout cela dans les montagnes. Si la randonnée peut être merveilleuse, elle comporte aussi des risques réels.
Heureusement, il existe de nombreux moyens de minimiser ces risques. Les conseils suivants ont été rédigés pour vous aider à vous préparer à la randonnée en montagne.

1. Planifiez votre voyage

Avant de vous lancer sur un sentier, vous devez planifier votre départ.
Vous devez savoir approximativement de combien de temps vous disposez pour parcourir l’ensemble du trajet, combien de temps vous souhaitez faire une pause et à quelle heure vous comptez revenir.

Soyez cohérent avec votre plan, depuis le moment où vous garez votre voiture jusqu’à ce que vous atteigniez le sommet et depuis votre pause au sommet jusqu’au retour à votre voiture. Vérifiez l’heure à laquelle la nuit tombe et calculez le temps de votre randonnée afin d’arriver à temps, c’est-à-dire de rentrer avant la nuit.

Lors du calcul, n’oubliez pas d’ajouter du temps supplémentaire pour les imprévus. C’est pourquoi il recommande de commencer plus tôt et d’être prudent quant au calendrier. Surtout, soyez réaliste et adaptez la durée et le but du voyage à vos capacités physiques.

Présentez ce plan à au moins une personne qui ne participera pas au voyage. Si vous ne rentrez pas à l’heure, quelqu’un pourra transmettre ces informations aux personnes qui vous recherchent si nécessaire.

2. Vérifier les prévisions météorologiques

brouillard dans les montagnes
Une fois que vous avez décidé de votre plan de randonnée, la veille de votre départ, consultez les prévisions météorologiques. Il existe de nombreuses applications de qualité que vous pouvez consulter ou examiner sur place. N’oubliez pas que le temps dans les zones montagneuses est plus dynamique et peut être différent des prévisions. Les conditions locales peuvent être très différentes de ce qui a été prévu.

Vérifiez à nouveau les prévisions météorologiques avant de sortir un jour donné. Il est possible que les conditions aient changé. En outre, renseignez-vous sur les phénomènes météorologiques les plus probables à cette époque de l’année et sur la manière d’agir s’ils se produisent. Pendant l’été, même avec les meilleures prévisions météorologiques, les orages peuvent survenir rapidement et de manière inattendue.

Les orages sont des risques courants en été dans les montagnes. Si vous êtes pris dans l’un d’eux, il est préférable de faire demi-tour et de redescendre dès que possible. Évitez également les zones élevées et ouvertes, les objets hauts comme les arbres et les étendues d’eau. Familiarisez-vous également avec la procédure détaillée lors d’un orage.

En terrain montagneux, même de petits changements dans la météo peuvent rendre la randonnée plus risquée. Par exemple, une pluie fine qui commence à tomber sur le chemin du sommet peut rendre la descente dangereuse.

randonnée3 . Porter des vêtements et des chaussures appropriés

l’ascension d’un sentier
Lorsque vous savez dans quelle région, à quelle altitude et pendant combien de temps la randonnée va durer et quelle sera la température, il est plus facile de se préparer. En montagne, le port de plusieurs couches en « oignon » fonctionne bien. Lorsqu’il fait chaud ou froid, vous pouvez enlever ou mettre l’un des vêtements.

Assurez-vous que vos chaussures sont durables, confortables et adaptées aux conditions de la montagne. Cela est particulièrement vrai si vous faites des randonnées en altitude.

Des chaussures bien adaptées, avec un bon amortissement et une bonne traction, sont essentielles pour éviter les problèmes. De bonnes chaussures vous aideront également à éviter les ampoules, qui sont l’un des obstacles les plus courants lors d’une randonnée.

Si vous ne savez pas quelle paire vous conviendra, rendez-vous dans un magasin spécialisé dans les chaussures de montagne. Il est bon de tester vos chaussures à la maison ou lors d’une petite randonnée après les avoir achetées.

Évitez également les chaussettes en coton. Ils retiennent l’humidité des pieds en sueur, ce qui facilite la formation d’ampoules sur votre peau. Choisissez plutôt des chaussettes de trekking fabriquées dans des matériaux tels que la laine mérinos. Les bonnes chaussures évacuent l’humidité et réduisent les frottements, ce qui vous permet de garder les pieds au sec pendant votre randonnée.

Emportez également des patchs pour les cors. Dès que vous ressentez une gêne, arrêtez-vous et vérifiez que vos pieds ne présentent pas de signes de formation d’une ampoule – une telle zone est généralement rouge et irritée. Et si vous portez de nouvelles chaussures sans semelle ou si vous avez un problème avec une zone qui s’ampoule facilement, pensez à appliquer un pansement avant votre randonnée.

4 Prenez le temps de naviguer

Tracez le parcours exact de l’approche et de la descente et étudiez-le avant la randonnée. Mettez une carte en papier dans votre sac à dos. N’oubliez pas que, même si vous avez une carte sur votre téléphone, il est possible que vous n’ayez pas de couverture en montagne ou que votre téléphone soit éteint. La batterie de votre téléphone se vide plus rapidement par temps froid.

Lors d’une randonnée, ne vous précipitez pas pour identifier le bon chemin. Il est préférable de s’arrêter et de regarder attentivement autour de soi, plutôt que de suivre un chemin dont on n’est pas sûr qu’il soit le bon. Revenir en arrière prend du temps et gâche le plan de tournée.

5. Ne pas prendre de risques inutiles

Être en montagne n’est pas sans risque. Si le terrain devient trop raide ou techniquement difficile, demandez-vous avant de monter si vous pourrez redescendre plus tard.

Pensez toujours aux choses qui peuvent mal tourner et essayez d’anticiper ces situations. Portez un casque dans les endroits où des pierres peuvent tomber du sommet. Sur les sentiers exigeants, par exemple Orla Perć ou Rysy, pensez à l’équipement d’autoprotection, c’est-à-dire à prendre des baudriers et des fentes avec des mousquetons.

N’oubliez pas que même si vous avez vérifié que les conditions météorologiques étaient bonnes, il peut arriver que le temps se gâte. Observez le ciel et apprenez à reconnaître les signes indiquant que le temps est sur le point de changer pour le pire et décidez suffisamment tôt de faire demi-tour.

6. Bien emballer son sac à dos

Il n’y a pas une seule bonne façon de faire ses bagages. Disposez tout votre matériel à la maison et essayez différentes options d’emballage jusqu’à ce que vous trouviez celle qui vous convient le mieux. Une fois emballé, votre sac à dos doit bien se tenir sur votre dos. Ne le portez pas trop bas et ajustez-le en conséquence à l’aide de sangles spéciales.

Votre sac à dos peut se remplir comme ceci :

Zone inférieure : bonne pour les équipements plus légers et encombrants et les articles dont vous n’aurez pas besoin tout de suite, comme une veste de pluie ou une trousse de premiers secours.
Zone intermédiaire : idéale pour les articles plus lourds tels que l’eau, la nourriture ou le matériel d’escalade.
Zone supérieure : bonne pour les articles plus légers et plus volumineux dont vous pouvez avoir besoin en déplacement.

Transportez les objets nécessaires tels qu’une carte, des lunettes de soleil ou un en-cas rapide dans une poche accessoire ou dans un endroit facilement accessible.
Pour en savoir plus sur la façon d’emballer correctement un sac à dos, cliquez ici…..

7. Emballer l’essentiel

Lorsque vous faites vos bagages pour une randonnée en montagne, en particulier pour une randonnée d’une journée, vous devez avoir quelques éléments essentiels avec vous.

En voici quelques-unes :

Trousse de premiers secours : avec équipement de base
Navigation : carte, boussole et GPS
Protection solaire : crème solaire, lunettes de soleil, casquette de baseball.
Vêtements : imperméable/veste, couches supplémentaires, chapeau et gants.
Eclairage : de préférence une lampe frontale
Nourriture : sandwich, barre, fruits secs
Hydratation : de l’eau à boire.

La liste n’est pas exhaustive et lorsque vous préparez votre sac à dos, adaptez-le à la nature de votre voyage.

8. Prendre suffisamment de nourriture et de boisson

Au cours d’une journée normale, vous devez boire plus de deux litres d’eau. Lors d’un effort physique, qui est sans aucun doute la randonnée sur les sentiers de montagne, le corps va transpirer. De plus, nous allons boire davantage pendant les jours d’été. La quantité exacte d’eau dont vous aurez besoin dépendra des circonstances et de l’intensité de votre randonnée, ainsi que de l’état de votre corps.

Il est extrêmement important d’emporter suffisamment d’eau, mais pas trop. Il faut faire attention à ne pas en faire trop, car l’excès signifie des kilos supplémentaires sur le dos. Pendant la randonnée, nous pouvons puiser dans les sources naturelles, mais n’oubliez pas que dans les parties les plus élevées des montagnes, il n’y en aura plus.

Essayez d’emporter des aliments contenant non seulement des glucides, mais aussi des protéines. Lorsque vous êtes actif toute la journée, votre corps a cruellement besoin de protéines. Pendant une randonnée avec de courts arrêts, vous pouvez fournir de l’énergie en mangeant des barres, des fruits secs ou des noix, par exemple.
En savoir plus sur ce qu’il faut emporter lors d’une randonnée en montagne.

9. Savoir ce qu’il faut faire en cas d’urgence

N’oubliez pas le numéro d’urgence des services de secours en montagne et faites installer l’application de secours sur votre téléphone. Il est également bon de connaître les premiers secours de base.

Ayez toujours sur vous une trousse de premiers secours contenant les équipements de base. Et n’oubliez pas de faire savoir à quelqu’un chez vous où vous êtes et quand vous reviendrez.

10. Avoir un plan d’urgence ou faire demi-tour

Une partie de votre plan pour toute randonnée devrait être ce que vous avez l’intention de faire en cas d’urgence. Si les conditions et les circonstances ne sont pas favorables, vous devez savoir quand faire demi-tour ou avoir un plan B.

Il sera plus facile de faire preuve de souplesse si vous envisagez une autre destination que celle d’origine. Si vous n’arrivez pas là où vous l’aviez prévu, cela peut quand même être une aventure extraordinaire. Vous pouvez toujours planifier un autre voyage à un autre moment et y retourner dans des conditions plus favorables.

11. Ne partez pas seul et partez en randonnée avec les bonnes personnes.

Ne partez pas seul en randonnée en montagne ; en cas d’accident, vous n’aurez personne pour vous aider ou appeler à l’aide.

Si vous partez en groupe, assurez-vous de connaître l’expérience des personnes avec lesquelles vous allez randonner. Soyez également conscient de votre rôle dans le groupe. Si vous partez avec une personne moins expérimentée, vous devrez prendre l’initiative. Assurez-vous que ces points sont clairs avant la randonnée.

La clé d’un voyage réussi en montagne est d’être accompagné par une personne avec laquelle vous vous sentez à l’aise. Avec une telle personne, vous pouvez rire et parler de nombreux sujets, mais lorsque les choses deviennent sérieuses, vous voudrez être avec quelqu’un qui reste calme et prend la situation au sérieux.

Si vous n’avez pas de bon compagnon de montagne, il peut être judicieux d’engager un guide de montagne local.

12. Se protéger du soleil

Pour éviter la chaleur, la plupart des randonneurs expérimentés partent tôt le matin.
Avant de partir en randonnée par une journée ensoleillée, appliquez de la crème solaire sur toute la peau exposée. Une autre option est le port de vêtements cousus dans une matière protégeant du soleil.

Portez des lunettes de soleil et une casquette de baseball pour protéger votre tête. Pour vous protéger des effets de la chaleur excessive et des effets mortels (coup de chaleur), vous devez vous hydrater correctement et faire des pauses fréquentes, de préférence à l’ombre.

Lors d’un voyage par temps chaud, faites attention à ce que vous ressentez et agissez dès le premier signe de problème. Si vous ou un membre de votre groupe présente des symptômes de surchauffe tels que des maux de tête, des vertiges, des nausées et une désorientation, veillez à faire une pause. Ensuite, si possible, déplacez la victime dans un endroit frais et ombragé, appelez les secours, donnez-lui de l’eau à boire et mouillez-lui la tête.

13. Rester sur le sentier

De nombreux kilomètres de sentiers balisés sont à la disposition des touristes dans les montagnes des Tatras. Pour votre propre sécurité, celle des autres randonneurs et celle d’une éventuelle équipe de secours, vous devez rester sur le sentier et ne pas le quitter.

Sortir du sentier augmente considérablement le risque d’accident. En outre, si vous vous perdez ou avez un accident en dehors du sentier, l’opération de sauvetage sera beaucoup plus difficile et dangereuse.

Le fait de sortir des sentiers battus entraîne également la destruction de la faune et vous fait courir le risque de rencontrer un ours. C’est encore plus dangereux si vous entrez dans une zone où l’on ne vous attend pas. De plus, en dehors des sentiers, vous détruisez la végétation, dérangez les animaux et provoquez l’érosion.

14. Faire une petite randonnée avant une plus longue.

Il est bon de faire une petite randonnée avant une plus longue, surtout si vous êtes débutant. Vous pouvez alors essayer le poids de votre sac à dos, vérifier votre chaussure. De plus, si vous êtes sur la piste derrière le proverbial bureau, votre corps aura la possibilité de s’adapter à l’effort.

15. Faire très attention sur le chemin du retour

La seconde moitié d’une randonnée ou la fin de la journée augmentent les risques d’accidents tels que les glissades, les trébuchements et les chutes. En effet, votre force est déjà plus faible, les muscles de vos jambes sont fatigués et votre esprit est peut-être plus concentré sur l’atteinte de la ligne d’arrivée que sur l’étape suivante. Prenez votre temps et faites attention où vous mettez les pieds.

Julie
A propos de Julie 15 Articles
Je suis Julie, passionnée de randonnée. Je vous présente sur mon blog personnel mes excursions et mes tests de matériels. J'espère pouvoir publier chaque semaine. Je pratique le Trekking depuis l'âge de 16 ans. Désormais je fais cela avec mon mari et mes enfants que j'ai tout récemment initiés.